Foodtech & Start-Ups

Les 7 clés des Innovations FoodTech #Vivatech2016

Gryö à Vivatech, au rendez-vous des 7 clés de l’Innovation et de la Foodtech

Ces trois derniers jours se tenait à Paris le plus grand évènement français de l’innovation : l’audacieux « Viva Technologie », rassemblant plus de 5000 startups et des dizaines d’acteurs publics et privés de l’innovation autour d’ateliers, de sessions de « pitch », d’ « hackathon » et de conférences. Entre drones, voitures autonomes, réalités virtuelles et intelligence artificielle, Gryö était de la fête !

Parmi les Fintech/Edtech/Medtech… et multiples bêtes en « ech », la « Foodtech » se confirme une nouvelle fois comme l’une des tendances fortes de l’innovation. La France, championne du goût et de la gastronomie, se projette ainsi comme « startup nation d’Europe » de la Foodtech. Cette Foodtech est l’alliance des secteurs de l’alimentation et de la restauration avec les nouvelles technologies.

Au sein du salon se couplaient révolutions culturelles dans l’assiette et dans le verre, comme les algues ALGAMA sur le stand d’Accor ou bien VINIV sur le stand de LVMH, mais également des évolutions des mœurs et des outils digitaux pour mieux s’alimenter demain, comme Foodmeup. Un grand moment de pédagogie et l’occasion pour Gryö d’expliquer plus en détails les arguments en faveur de l’entomophagie (i.e. la consommation d’insectes).

Gryö récapitule pour vous la crème de la crème des 7 dernières tendances Foodtech du moment :

1. Manger sain, frais, local et à proximité de soi : une lame de fond qui s’amplifie
Parmi les finalistes du Digital Tour se trouvait ainsi Deligreens, des produits bio et locaux directement livrés chez vous.

2. Faites-vous coacher pour mieux vous alimenter !
Lancez-vous avec l’app Dietsensor pour les particuliers ou avec la plateforme EatwellRX pour les entreprises. Bientôt les insectes dans les recommandations alimentaires ? Les bienfaits sont déjà tous reconnus !

3. La « disruption » des restaurants : encore et toujours plus loin !
L’expérience du repas est à réinventer afin de délivrer une expérience toujours plus unique et personnalisée au consommateur. Ledit client qui n’a jamais été plus pluriel et exigeant, prône de nouveaux usages alimentaires et s’intéresse davantage aux impacts environnements et sociétaux de ses choix alimentaires.

   Vivatech

La tendance est au « customer-centric », tournée autour du consommateur et de son expérience personnelle. L’expérience en restaurant est ainsi à repenser entièrement. C’est pourquoi ces nouveaux modèles de consommation ouvrent des marchés florissants, tels que la livraison à domicile ou la super-personnalisation des offres dans l’assiette et dans les services.

Et pour satisfaire aux papilles et aux exigences du client roi, les startups de la Foodtech accélèrent leur approche « User Experience Design » et l’utilisation des données pour développer des produits engageants et personnalisés pour chacun. C’est le cas avec DigiFood, l’application pour se restaurer depuis votre place pendant vos matchs et vos concerts. Ce sont les champions du « fundtruck », un food truck un peu spécial qui accueille les pitchs de startups devant des panels d’investisseurs en vue de concourir au financement participatif des entreprises.

4. Dans les voyages, le concept d’hospitalité sera davantage affaire d’expérience et de rencontre que d’endroit ou de nourriture : c’est déjà le cas avec les startups Vizeat ou Voulezvousdiner qui vous invitent à dîner chez des locaux lors de vos voyages.

5. Parmi les tendances de fond venant d’outre-Atlantique, celle de la fin de l’ère de la cuisine ? Aux Etats-Unis, de moins en moins d’individus cuisinent, d’où la course folle que se livrent les startups de la livraison pour satisfaire les demandes des clients à moindre coût afin d’assurer leur part de marché sur le long terme.

6. Lutter contre le gaspillage alimentaire grâce au digital et l’engagement des communautés, comme Olio ou Optimiam. Beau challenge dans le monde de l’hyperconsommation que de réattribuer une valeur à la nourriture.

7. Enfin, et surtout, assurer une alimentation durable et savoureuse aux générations d’aujourd’hui et demain, comme le développement de barres délicieuses à base de farine d’insectes… Ah mais attendez, c’est Gryö ça !

Et toujours plus d’idées et d’idéaux avec les modèles du « collect & click », les imprimantes 3D, des « digital food places » jusqu’aux sessions de pitchs d’idées du hackathon spécial « foodtech » d’Accor… Conforté dans son projet après de belles rencontres et des idées plein la tête, Gryö s’envole pour d’autres aventures ! Rendez-vous en 2017 pour la prochaine édition !

Charlotte Guériaux Reynal, Ambassadrice Gryö

 

 

gryöletter

  • Une carte postale à partir de 30 €

  • Un sac en coton à partir de 45 €

  • Livraison offerte dès 60 €